L’école Alemania

– Nom : école Alemania
– Lieu : Barrio Balmaceda, Santiago de Chile
– Fondation : 1953
– Soutenue par ViSocial depuis 2013
– Objectif :  encourager l’intégration sociale et le conservation de deux cultures
– Domaines d’intervention : intégration, éducation
– Bénéficiaires : 50 enfants et jeunes
– Source de financement ViSocial : dons, parrainages d’initiative

Description du projet

Casa de los PinosL’école Alemania accueille environ 300 enfants. Elle est entièrement financée par la commune et fait ainsi partie des écoles les plus pauvres du Chili. ViSocial y propose chaque jour des ateliers culturels ouverts à une cinquantaine d’enfants (cirque, football, radio de l’école, danses folklorique). Nous offrons aussi des séances de soutien scolaire. Environ 60 % des enfants de l’école Alemania sont issus de l’immigration, principalement d’origine péruvienne, mais aussi colombienne et équatorienne. Notre objectif consiste à intégrer les enfants à travers d’ateliers qui leur correspondent, mais aussi d’intégrer les parents aux activités de leurs enfants.

Au Chili, de nombreuses écoles ont instauré des quotas qui limitent le nombre d’enfants d’origine péruvienne acceptés au sein de leur établissement. L’école Alemania se positionne contre le racisme et la marginalisation, qui sont malheureusement de plus en plus répandus dans la société chilienne. Nous mettons l’accent sur l’importance d’apprendre et de grandir à travers la culture de l’autre, et travaillons constamment à effacer les préjugés et éviter la stigmatisation de l’autre.

Objectifs que nous n’atteindrons qu’avec vos dons :

  • Proposer un atelier maquillage pour le groupe de théâtre – 30 €
  • Financer les programmes éducatifs, les ateliers et les excursions pour tous les enfants – 200 €
  • Proposer un atelier cirque à 30 enfants pendant un an – 2000 €

Événements marquants

  • 2012 : 15 enfants font partie du programme de parrainage et 2 ont déjà trouvé un(e) parrain(e)

Comment agit ViSocial ?

Hilfsprojekt Chile

  • Financement des ateliers, du matériel et du personnel
  • Travail sur les programmes scolaires en coopération avec le personnel de l’école et organisation de campagnes
  • Recrutement et coordination des volontaires

Objectifs

Notre objectif principal est d’éveiller chez les écoliers une conscience sociale dans leurs rapports aux personnes qui viennent d’une autre culture et à l’environnement. À travers des ateliers de théâtre, cirque et football ils sont amenés à réfléchir ensemble aux situations quotidiennes auxquelles font face les émigrants et les chiliens et ainsi améliorer le vivre-ensemble.

À moyen-terme l’atelier recyclage de ViSocial deviendra par exemple partie intégrante du cours d’arts plastiques. De cette manière l’école s’adapte à une nouvelle norme municipale qui encourage la sensibilisation à la protection de l’environnement dans les écoles.

De plus, nous voulons créer des partenariats qui permettront aux élèves des se préparer à la vie professionnelle à travers des stages.

Volontariat

En tant que volontaire dans l’école tu assisteras les éducateurs et les psychologues dans leur tâches quotidiennes, par exemple en participant ou en dirigeant des ateliers, en jouant avec les enfants, en aidant à l’organisation de sorties scolaires, de fêtes etc.

En plus de ces tâches quotidiennes, tu te chargeras aussi de coordiner les activités entres l’association locale et ViSocial, comme la mise à jour du site, la rédaction d’articles et de reportages etc. Une autre mission importante sera de rédiger des témoignages de ton séjour et ta participation au projet, avec des photos  (au moins deux témoignages par mois). Ces témoignages sont publiés sur la page internet de ViSocial.

Tu souhaites faire partie de ce projet ? Envoie-nous ta candidature avec un CV par e-mail à [email protected].

Description du quartier

Umgebung des Casa de los Pinos

L’école Alemania se trouve dans le quartier Balmaceda, au cœur de la capitale chilienne, dans un de ses plus grands arrondissements. Ce quartier, qui s’étend autour du parc Los Reyes, est, depuis toujours marqué par la présence de migrants, à l’origine européens puis plus tard venus d’Amérique du Sud. Ces derniers y ont été installés sous le régime autoritaire de Pinochet pour des raisons politiques et administratives. Les émigrants péruviens, équatoriens et colombiens sont aujourd’hui majoritaires dans ce quartier.

Le Chili, de par sa situation économique, est une destination très prisée par les émigrants latino-américains. Cependant, comme le pays n’a mis en place aucune mesure pour la prise en charge de ces migrants, la ségrégation sociale dans les banlieues de Santiago est de plus en plus importante. Le quartier de Balmaceda en est un exemple flagrant. La situation sociale y est précaire, des familles entières vivent dans une pièce unique à l’intérieur de maisons ou immeubles collectifs de deux ou trois étages appelés “viviendas colectivas”. Jusqu’à six personnes se partagent ainsi un espace réduit. Souvent les enfants doivent vivre séparés de leurs parents dans une autre de ces chambres louées. Avec ces solutions de logement peu chères, le quartier de Balmaceda est devenu un centre d’attraction pour les migrants.

L’ampleur des problèmes et des dangers auxquelles sont confrontés les habitants du quartier, en particulier les enfants et les jeunes, est difficilement mesurable. La plupart des parents travaillent de manière illégale, comme marchands ambulants, le plus souvent à l’extérieur de Santagio. Les enfants et les jeunes sont donc souvent laissés à eux-même pendant la semaine. La vente et la consommation de drogue est un second problème important. Jeunes et adultes y voient une solutions pour gagner de l’argent rapidement et sortir de situations financières critiques. Ils espèrent ainsi améliorer leur situation financière et s’offrir une meilleure perspective d’avenir leur famille. De plus, les jeunes migrants se voient confrontées à une nouvelle culture, un nouveau mode de vie et un système scolaire inconnu, ce qui peut les amener à se trouver isolés socialement et les pousser dans une situation extrême.