Les écoles de Quilotoa

– Nom : Subvention des écoles de Quilotoa
– Lieu : Quilotoa, Cotopaxi
– Fondation : 2003
– Soutenue par ViSocial depuis 2003
– Objectif : permettre aux enfants de terminer l’école primaire et d’entrer dans l’enseignement secondaire
– Champs d’intervention : Éducation, accompagnement et soutien, développement de la communauté, développement personnel, alimentation
– Bénéficiaires: environ 310 enfants et jeunes
– Financement ViSocial : dons, parrainages d’initiative

Description du projet

Kinder spielenLe projet s’étend sur trois écoles primaires de la région de Quilotoa : Julio Cabascango à Quilotoa, Fransisco Daquilema à Ponce et Ernesto Mora Ruiz à Siñacunga. Dans les trois écoles est intégré un système de parrainage pour apprendre aux enfants des connaissances de base comme lire, écrire et calculer. Les écoles sont des constructions simples en plein pied et chaque salle sert de classe pour deux niveaux scolaires auxquels un enseignant donne des cours en même temps. Entre-temps les écoles Julio Cabascango et Francisco Daquilema ont reçu des subventions venant de l’État et d’autres organisations et ont pu construire de nouvelles aires de jeux ou même des salles de classe et réparer les anciennes. La petite école Ernesto Mora Ruiz n’existe que depuis très peu de temps et se situe en dehors des villages – par conséquent il est plus difficile d’y accéder.

Les enfants ayant déjà été encadrés par notre projet de parrainage quand ils étaient écoliers peuvent maintenant passer au projet d’enseignement secondaire. Les “colegios” de la région Quilotoa se trouvent à Zumbahua et à Latacunga. Dans certains “colegios” des cours sont dispensés chaque jour et ce qui force les enfants à habiter dans une famille ou dans une auberge bon marché pour arriver à l’heure aux cours tous les jours. D’autres “colegios” organisent des cours seulement le week-end et donnent des devoirs pour le reste de la semaine afin que les frais ne soient pas trop chers pour les familles. D’une manière ou d’une autre les frais supplémentaires de transport, de logement et d’alimentation qui s’ajoutent à ceux de l’uniforme pour l’école et du matériel scolaire. ViSocial aide à la formation et l’intégration des enfants dans ces projets.

 

Objectifs que nous n’atteindrons qu’avec vos dons :

  • acheter des brosses à dent et du dentifrice pour tous les enfants – 370 € tous les trois mois
  • garantir des vêtements et une paire de chaussures par enfant – 30 €
  • organiser des excursions à la fin de l’année scolaire – 185 €

Événements marquants

  • 2015 : Plantation de 5000 plants de divers variétés dans les écoles de Quilotoas.
  • 2014 : Deux fois par ans, organisation de campagnes scolaires et distribution de materiel scolaire pour les enfants.
  • 2013 : Fournir les écoles de Quilotoa en aliments frais, tous les 3 mois.
  • 2014 : Donation de tasses et de couverts aux écoles de Quilotoa.
  • 2011 : La totalité des enfants des écoles de Quilotoa participent à une excursion dans la réserve naturelle de Guajalito et sont sensibilisés aux thématiques de la protection de l’environnement
  • 2009 : 20 enfants supplémentaire de l’école Ernesto Mora Ruiz sont admis dans le projet de parrainage – l’association ViSocial soutient financièrement en tout 350 filleuls
  • 2008 : 60 enfants de l’école Francisco de Daquilema sont admis dans le projet de parrainage – l’école entière est maintenant dans le projet.

Comment agit ViSocial

Kinder Hilfe Quilotoa

  • Subvention des écoles primaires
  • Paiement mensuel des repas scolaires pour les enfants
  • Paiement de tout matériel scolaire au début de l’année scolaire pour les écoliers
  • Aide grâce aux dons matériels et aux sucreries pour les vacances de Noël
  • Cours d’anglais et cours pour des connaissances informatiques de base par des stagiaires aux écoles primaires

Objectifs

L’objectif principal de la subvention des écoles est de garantir une formation de base aux enfants. Chaque enfant des trois écoles primaires que nous soutenons est admis dans notre programme de parrainage. Par conséquent tous les enfants ont les mêmes possibilités et conditions et les inégalités sont évitées. Les enfants qui entrent dans le projet de parrainage en tant qu’ écoliers restent automatiquement dans le programme jusqu’au diplôme de fin d’études (des établissements d’enseignement secondaire). De cette façon on les stimule et on les prépare pour qu’ils complètent leur formation et pour qu’ils ne se contentent pas du diplôme de fin d’études de l’école primaire. Les repas réguliers contribuent au fait que les enfants se nourrissent de manière saine et qu’ils se familiarisent à des habitudes alimentaires saines.

Volontariat

En tant que volontaire tu participeras à diverses activités quotidiennes de l’école. Tu pourrais aider les instituteurs ou donner toi-même des cours.

Tu rédigeras aussi des témoignages de ton séjour et ta participation au projet, avec des photos (au moins deux témoignages par mois). Ces témoignages sont publiés sur la page internet de ViSocial.

Tu souhaites faire partie de ce projet ? Envoie-nous ta candidature avec un CV par e-mail à [email protected].

Description de la région

Kinder QuilotoaLa commune de Quilotoa est à l’écart à environ 3.800 mètres d’altitude dans la cordillère occidentale des Andes. La petite ville la plus proche est Zumbahua et se situe à peu près à 30 minutes en voiture. Quilotoa est connue pour sa lagune de cratères qui se trouve autour d’un volcan encore actif. Il n’y a de l’électricité à Quilotoa que depuis 5 ans. En plus de l’agriculture, le tourisme est une source de revenus supplémentaire pour les habitants. Malheureusement, beaucoup de visiteurs ne sont que des touristes de passage et donc les habitants ne peuvent gagner un peu plus d’argent que par la vente de leur artisanat d’art.

Les habitants de la région vivent dans de très modestes conditions, parfois même que dans des cabanes faîtes de torchis avec un toit de chaume et sans fenêtres. Les conditions climatiques sur place sont très rigoureuses, il y a souvent beaucoup de vent et il ne fait pas plus de 10°C. Pourtant le soleil y est très puissant et la plupart des enfants ont des joues rouges et brûlées. Beaucoup d’enfants et de jeunes, qui y habitent, travaillent en plus comme bergers et aident leurs parents dans les activités dès qu’ils le peuvent.