Colombie

  • Population : 46,5 Mio.
  • Taux de chômage : 12 %
  • Taux d’analphabétisme :  10 %
  • Mortalité néonatale : 17 pour 1000
  • Espérance de vie : 74 ans
  • Revenu par habitant : 6400 $
  • Population vivant avec moins de 2,00 $ par jour : 28 %
  • Salaire minimum : 310 $ par mois

Pour plus di’nformations :  http://www.dane.gov.co/

Géographie

La Colombie est le pays le plus septentrional d’Amérique du Sud et est le seul pays qui a à la fois la côte pacifique et la côte Caraïbes. Le relief de la Colombie est principalement formé de la cordillère des Andes qui se divise en trois branches dans le Sud du pays. C’est grâce à cela qu’il y a une grande diversité au niveau des paysages et du climat ainsi qu’une énorme richesse en terme de flore et de faune dans cette région. Avec un quart de la surface du pays couvert de forêts tropicales, la diversité écologique est assez unique. La Colombie est un pays riche en ressources minérales et serait capable de couvrir une grande partie de son besoin énergétique par l’énergie hydraulique. Avec un peu plus de 1,1 million km², la Colombie est le quatrième pays le plus grand d’Amérique du Sud et, par sa superficie, quatre fois plus grande que l’Allemagne.

Population

Environ 43 millions de personnes vivent en Colombie (Allemagne: 83 millions). 95% de la population se répartit soit sur les cordillères, soit sur les côtes de la mer Caraïbe. Il n’y a que 5% de la population qui vit dans le reste du pays. Si on regarde sur la carte on se rend compte à quel point la partie inhabitée de la Colombie est grande. 74% de la population vit dans les grandes villes. Bogotá, la capitale, est avec 8 millions d’habitants la plus grande ville après Medellín avec 3 millions d’habitants.

La Colombie est probablement le pays ayant le plus grand nombre d’ethnies différentes. 58% de ses habitants sont des métis, 20% blancs, 14% mûlatres, 4% noirs, 3% afro-indiens et 1% indiens. D’un point de vue culturel aussi, la Colombie est un pays très varié. Ainsi les Colombiens fêtent le 12 Octobre, le jour de la découverte de l’Amérique par Christophe Colombe, comme le jour des ethnies pour montrer que la diversité culturelle est l’une des forces du pays.

Politique

Un fait qui en surprendrait plus d’un est que la Colombie est la démocratie la plus ancienne et plus stable de l’Amérique Latine. Tous les quatre ans un nouveau président est élu. Il n’y a qu’entre 1954 et 1957 que le pays a été gouverné par un dictateur qui voulait faire régner la paix en utilisant la guerre. Il a été renversé par le peuple après trois ans. La constitution actuellement en vigueur a été adoptée en 1991 et est considérée comme moderne et avancée.

Le président Uribe (2002 – 2010), a réussi à sécuriser la Colombie. Grâce à la vaste présence de l’armée, la guerilla, les groupes paramilitaires et autres groupes armés ont donc pu être repoussés au fond des forêts équatoriales. De plus, beaucoup d’otages de la guerilla on pu être libérés pendant la période de son mandat. Le processus de la démobilisation des groupes armés a commencé. Il inclut une loi controversée qui prévoit une peine maximale de 8 ans de prison pour tous les membres des groupes paramilitaires et de la guerilla qui se rendent et coopèrent dans la lutte contre ces groupes. Afin de bien comprendre l’histoire et la politique de la Colombie il faut bien sur plus que quelques lignes.

Économie

La Colombie est classée comme pays en voie de développement. Le bien d’exportation le plus important est le pétrole, qui correspond à 27% des revenus de l’exportation, suivi par le charbon et les ressources minérales comme l’or, l’argent et les émeraudes. Un cinquième de la population active travaille dans le secteur agricole. Les produits d’exportation les plus importants sont les bananes, le café et les fleurs coupées. La Colombie entretien des relations commerciales principalement avec les États-Unis, le Venezuela et l’Équateur. Le secteur tertiaire a également une grande importance pour l’économie colombienne. Le tourisme occupe une place de plus en plus grande depuis qu’Uribe a été président. Le taux de chômage est officiellement de 14 % mais n’inclut pas les innombrables travailleurs journaliers, le secteur informel et les personnes qui exercent des activités comme celle de nettoyer les chaussures ou encore la vente ambulante de chewing-gum, cigarettes, sucettes, chips etc. dans les rues des grandes villes.

Santé et éducation

L’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 9 ans en Colombie. Environ 90% de la population de plus de 15 ans est capable de lire et écrire. La scolarité est gratuite, mais les parents doivent tout de même acheter les uniformes et le matériel nécessaire au suivi des cours. Ceci présente un problème financier pour beaucoup de familles. La population plus riche choisit généralement d’envoyer leurs enfants dans des écoles privées, qui peuvent être très chères. En ce qui concerne le système de santé, il y a une grande différence entre les villes et la campagne. Dans les régions rurales l’assistance médicale est très limitée; dans les grandes villes, par contre, il y a des hôpitaux sont vraiment modernes.

Le système de l’assurance-maladie peut être classifié en trois niveaux: 1. Une assurance privée, payée directement par l’assurée, additionnelle à l’assurance- maladie publique. C’est la version la plus chère mais certainement la plus efficacei. 2. La EPS est comparable à l’assurance-maladie publique, payée par les employeurs. 3. Il y a la possibilité d’une assurance-maladie publique pour ceux qui ne travaillent pas; mais une grande partie des colombiens ne sont pas couverts par une assurance, souvent découragés par la quantité de formulaires à remplir pour y avoir droit, des nombreux rendez-vous administratifs et les dépenses entrainées par les mesures nécessaires pour l’inscription.

Sécurité

La sécurité s’est beaucoup améliorée depuis le mandat du président Uribe (2002-2010). On peut voyager sans problème dans la plupart des régions du pays. Il faut seulement se renseigner avant d’aller dans une région pour connaitre les limites à ne pas dépasser. Il y a une forte présence militaire et policière dans tout le pays. Ceci a été mis en place en réponse aux problèmes que les groupes illégaux ont causés en Colombie. Il n’y pas de raisons d’avoir peur dans les régions touristiques et dans les grandes villes. Dans les villes, comme partout dans le monde, par contre, il faut faire attention aux pickpockets et il faut éviter certains quartiers une fois la nuit tombée. Pour plus d’informations concernant la sécurité et les précautions à prendre en Colombie, vous pouvez vous rendre sur la page du ministère des Affaires étrangères».

Problèmes du pays

Plus de 60% de la population colombienne vit dans la pauvreté, et le nombre de réfugiés qui reste dans leur pays est le deuxième le plus élevé du monde. En effet, les groupes illégaux en relation avec les trafics de drogue manipulent les populations des zones rurales pour pouvoir développer leur activité tranquillement. La répartition géographique du pays fait le malheur de la Colombie. C’est le pays le plus septentrional produisant la cocaïne, et ainsi, le plus proche des États-Unis. Les régions sont vastes et mal desservies c’est pourquoi il est difficile pour l’État de contrôler l’ensemble de son territoire ainsi que ses frontières. C’est aussi pour cela que la Colombie est un pays idéal pour faire de la contrebande. Les bandes impliquées dans le trafic de drogue forcent les gens à participer à la production et à la contrebande de ces produits dans certaines régions qu’ils contrôlent. Ceux qui refusent sont forcés de prendre la fuite. Ceci est l’une des causes de la formation ou du développement des quartiers illégaux autour des grandes villes. Les personnes qui étaient anciennement paysans qui ont un savoir agricole qu’ils ne peuvent plus utiliser se retrouvent dans une situation de chômage. Cette pauvreté et cette frustration nourrissent le mécontentement, l’agressivité, la criminalité et la dépendance à la drogue et à l’alcool. Ces personnes qui auparavant avaient un travail et se sentaient utiles se sentent généralement rejetées et ont l’impression d’avoir perdu leur valeur. Il y a beaucoup de mères célibataires qui ont du mal à nourrir leurs enfants. Si elles ont du travail, les frères et sœurs plus âgés sont obligés de surveiller leurs frères et sœurs plus jeunes, ainsi forcés de grandir avant l’âge et de porter des responsabilités d’adulte très tôt.

En plus d’avoir des conséquences humaines sur des personnes chassées, l’environnement est aussi touché par ce phénomène. Les quartiers “bidonvilles” n’ont pas accès au réseau d’approvisionnement et d’évacuation. Les populations ne sont donc pas sensibilisées aux problèmes écologiques et les déchets de plus de la moitié de la population urbaine (74% de la population colombienne) sont jetés dans la nature, les fleuves et les rivières. Les répercussions sont nombreuses : des égouts bouchés à la pollution allant jusqu’aux problèmes de santé.

 

Kolumbien Hilfsprojekte

ViSocial en Colombie

ViSocial travaille dans les deux plus grandes villes du pays : à Bogotá nous soutenons le projet Exito Verde» et à Medellin la bibliothèque Luís Angel».

Le but principal d’Exito Verde»est l’enseignement de valeurs. Les problèmes mentionnés ci-dessus sont traités à leurs sources. Beaucoup d’habitants des quartiers illégaux se sentent inutiles. Pour faire face à cela, nous faisons participer les gens au projet et nous leur enseignons une conscience écologique et des connaissances en recyclage.

A Medellín Don Luís tient une bibliothèque» dans l’ancien quartier “Pablo Escobar”, encore appelé “Medellín sans baraques”. Ce quartier n’étant pas encore complément légalisé (car financé par Pablo Escobar), la ville n’investit pas dans des établissements publiques tels que les écoles, les aires de jeu ou les bibliothèques. Don Luis donne donc aux enfants la possibilité d’y faire leurs devoirs, de lire et de passer judicieusement leur temps libre, leur évitant ainsi de trainer dans la rue.

 

Avec 5 € en Colombie, vous pouvez : 

  • acheter 1 petit livre
  • acheter 1 cahier et 1 paquet de crayons
  • acheter 1 petit seau de peinture