La maison des jeunes à Salvador de Bahia

– Nom : ABEAC
– Lieu : Ribeira, Salvador de Bahia
– Fondation : 1999
– Soutenu par ViSocial depuis 2007
– Objectif :  encourager l’intégration sociale
– Domaines de travail : santé, développement personnel
– Bénéficiaires : environ 420 jeunes et mères
– Source de financement ViSocial : dons

Description du projet

blog_3bril2012L’ABEAC est une organisation qui a pour but d’encourager l’intégration sociale des enfants et des jeunes par la mise en place de projets culturels et éducatifs. Dans ce cadre, L’ABEAC essaie de permettre à ces jeunes d’obtenir un diplôme de fin d’études, ce qui leur permet d’évoluer sur de bonnes bases. C’est pour cela que les parents doivent envoyer leurs enfants à l’école pour que l’ABEAC les prenne en charge et leur fournisse des repas : seul les enfants scolarisés peuvent faire partie du projet.

L’association propose aux enfants de l’aide aux devoirs, des cours de soutien, de danse et de sport, et la possibilité de jouer ensemble. Pour les jeunes âgés de 14 à 19 ans il y existe un programme spécial le samedi avec des cours de Capoeira et de Jiu Jitsu ainsi que du théâtre. L’ ABEAC essaie également de s’ouvrir à la population en intégrant et associant les parents aux différentes actions. Des cours sont aussi offerts aux adultes pour faciliter leur (ré)insertion dans la vie professionnelle.

Par ailleurs, le projet prend en charge trois communautés de 300 sans-abri qui vivaient jusqu’ici dans des usines désaffectées. Nous essayons via une aide à l’hébergement et la dispense de cours de leur rendre un peu de leur dignité.

L’ABEAC reçoit chaque année des subventions de l’état pour ses projets. Cependant, les montants ne sont pas suffisant pour couvrir tous les coûts et l’association est à la recherche de soutiens financiers fixes et durables.

Objectifs que nous n’atteindrons qu’avec vos dons : 

  • matériel pour réparer les tambours de capoeira – 50 €
  • formation de 4 guides locaux – 400 €
  • participation du groupe de capoeira au festival national de capoeira – 1000 €

Événements marquants

  • 2009 : Achat d’un vélomoteur pour le projet. Il sert à rendre visite aux familles des enfants et des jeunes. De plus, le projet met en place trois filiales où les communautés de sans-abris sont prises en charge.
  • 2008 : Construction d’une salle de classe qui peut accueillir 150 sans-abri. On y donne des cours de capoeira, de danse et de travaux manuels et des réunions y sont organisées.

Comment agit ViSocial ?

Hilfsprojekt Brasilien

  • Aide au paiement des factures de téléphone et d’éléctricité
  • Actions visant à améliorer l’efficacité du projet (achat du vélomoteur)
  • Actions d’entretien et d’amélioration des bâtiments (peinture, construction de salles de classe)
  • Intégration de groupes touristiques qui font des dons directs à l’institution
  • Recherche de volontaires qui participent au projet

Objectifs

ViSocial souhaite continuer à apporter un soutien financier au projet pour permettre d’en couvrir les frais quotidiens et assurer un travail efficace.

Un de nos objectifs en particulier est de soutenir le groupe de capoeira. Les élèves les plus doués auront plus tard la possibilité de gagner leur vie en travaillant en tant que professeur de capoeira dans différentes régions du Brésil où à l’étranger. Ainsi l’avenir de ces jeunes est assuré. ViSocial apporte son aide au groupe à travers le financement de sa participation à différents événements et la prise en charge des coûts du matériel qui sert à fabriquer les instruments.

Volontariat

Les volontaires assistent les éducateurs et les psychologues dans leur travail au quotidien (par exemple en participant aux ateliers, en jouant avec les enfants etc). Ils aident à préparer et servir les repas et participent à l’organisation de sorties, de fêtes et autres événements.

Une autre mission importante pour les volontaires est de rédiger des témoignages de leur séjour et leur participation au projet, avec des photos  (au moins deux témoignages par mois). Ces témoignages sont publiés sur la page internet de ViSocial.

Tu souhaites faire partie de ce projet ? Envoie-nous ta candidature avec un CV par e-mail à [email protected].

Description du quartier

Hilfe BrasilienAvec 3 millions d’habitants Salvador est la plus grande ville du nord-est du Brésil. Dans l’arrière-pays l’économie est peu développée et les paysages sont essentiellement désertiques.  Ainsi, de plus en plus de familles migrent vers la ville dans l’espoir de trouver du travail.

Ce phénomène est particulièrement visible dans le quartier de Ribeira, situé sur la péninsule Itapagibe, à 10 km du centre-ville et qui longe la baie de Tous les Saints. Les ruraux s’y sont implantés pendant les années soixante-dix, quand l’industrie du vêtement était en développement et offrait des emplois. Mais pendant les années quatre-vingt, les usines ont fermé une à une et la classe ouvrière n’a plus trouvé de travail. Ainsi, beaucoup de familles vivent en-dessous du seuil de pauvreté et les enfants doivent apprendre tôt à gagner de l’argent en faisant des activités bien souvent mal payées, pour pouvoir s’acheter de quoi manger. Ces enfants basculent facilement dans l’illégalité; ils sont embauchés par des trafiquants de drogues ou revendent des objets volés.

Ribeira possède encore quelques attractions touristiques comme l’église de Saint Nosso Senhor do Bonfim, un très beau fort et beaucoup de vieilles maisons de maître. Cependant toutes sont menacé par le temps et l’usure. Les habitants les plus pauvres habitent en périphérie de la ville, essentiellement sur la rive de la baie, dans des maisons sur pilotis.